Qui n’a pas rêvé de changer de vie ? 

Nous gardons généralement  ce rêve au chaud, cette envie de changer de vie,  pour les moments difficiles. Ce fut le cas avec l’entrée fracassante du COVID 19 ! Aujourd’hui, 7 Français sur 10 y pensent. 1 Français sur 5 est prêt à  tout quitter, dont une grande majorité de femmes. 

Mais comment nait cette envie ?

Cette envie de changement est d’abord ressentie sous la forme d’une insatisfaction  qui n’est pas toujours comprise pour ensuite évoluer vers un sentiment de frustration où nous pouvons avoir l’impression d’étouffer.

Je l’imagine fort bien comme de la crème glacée qui déborde de son cornet de glace, que nous n’arrivons pas à contraindre. Un trop plein ! 

Un trop plein d’émotion qui nous enveloppe. Quelque chose qui nous signale que nous sommes à côté …. à côté de quoi ?

Cette envie de changer de vie peut se traduire 

Dans notre  vie professionnelle : en effet, qui ne s’est pas réveillé un jour en se disant avoir raté sa vie professionnelle ? de s’être trompé de voie ? qui ne s’est pas interrogé sur ce qu’elle faisait encore dans son job alors que plus le temps passait  plus elle allait à reculons au travail, la lassitude l’ayant gagnée ! Qui n’a jamais connu le corps qui lâche parce que nous n’avons pas su l’écouter ? 

Dans notre vie personnelle : la routine, l’Autre si familier en est devenu transparent. Notre rapport à nous Ou encore l’Autre qui vous rend la vie impossible…. Se poser peut-être la question de savoir comment on en est arrivé là !

Par un changement de lieu de vie: Très souvent changer de vie passe par changer de lieu de vie. Troquer le béton (vie urbaine, ses aléas) par le vert de la campagne ou le bleu de la mer. 

ou encore par un changement de notre cadre de vie : l’intérieur de notre maison n’a pas su évoluer au fil des années parce que le désir n’y était plus, la routine a creusé son sillon….  Puis un beau jour, un changement de situation (enfants qui partent, retraite…) entraine un regain de désir qui nous aide à nous ré-engager dans notre maison/appartement.

Ce dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui c’est du changement de lieu de vie et du cadre de vie.

Bien que je pourrais vous parler de ce changement de vie professionnelle que j’ai moi même testé. Mais je préfère le garder pour un autre billet.😉

Et si nous nous  écoutions ?

Et si en effet nous écoutions nos émotions ? Si nous écoutions cette petite voix qui nous murmure de changer ?  Nos émotions ont le mérite de rendre palpable ce mal-être. 

Penser au projet de changer de lieu de vie ou de cadre de vie nous remet en mouvement. Puis, lorsque nous concrétisons ces changements !

Ainsi pour le changement de lieu de vie, déménager nous oblige au mouvement.

Nous pouvons envisager un changement de logement dans la ville ou le territoire que nous habitons simplement parce l’environnement nous plait mais que notre cadre de vie n’est plus adapté à notre situation (célibataire qui se met en couple, couple qui fonde une famille, enfants qui grandissent, retraite, etc). 

Mais pas que !

En effet, nous pouvons également nous déplacer dans un environnement beaucoup plus éloigné et ainsi partir vers une nouvelle région, un autre pays, voire un autre continent. Il faut alors posséder, je pense, une grande mobilité de l’esprit et du corps !

Pour ma part, bien que j’habitais en campagne, en région parisienne, et que j’ai eu la chance de faire construire une maison, j’avais une envie de maison  en pierres. Malheureusement pour moi (mais finalement heureusement pour notre futur lieu de vie), le prix élevé des maisons en pierres, de charme, étaient hors budget. Cela nous a donc contraint/incité à déménager en Province. Je ne regrette nullement ce choix puisque nous y avons trouvé la maison de nos rêves et une qualité de vie !

Certaines personnes font le chemin inverse. A savoir quitter la campagne (habitat trop isolé, changement d’activité) pour le centre ville parce qu’à la vieillesse, avoir les commodités  (les commerces, les médecins) sous la main est un plus  !

Mais on peut être attaché à l’endroit où l’on vit mais se rendre compte que sa maison n’est plus adaptée. Que sa maison n’est pas optimisée à un changement de vie (vieillesse), que les enfants partis et la maison s’avère trop grande à gérer pour une personne seule. Que la décoration de sa maison est surannée. Dans ce cas, il est intéressant d’envisager de se faire accompagner pour repenser l’intérieur et remettre de la couleur dans sa vie  

de la couleur dans sa vie !

En tout cas ….

Si changer de lieu de vie était rare autrefois (on déménageait tout au plus 30 km autour de notre lieu de naissance), aujourd’hui le champ des possibles est ouvert !

Quand la décision de changer de vie est prise, tout s’aligne. Un sentiment d’être dans le vrai nait et entraine une énergie du diable ! Changer de vie nous rend vivant et créatif.

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *